Ed Photos - Blog de Photographie
article précédent article suivant

Un conte à dormir debout...

Publié le : 01/01/1970

La gentille petite poule rousse du conte de notre enfance semait les trois grains qu'elle avait trouvés par terre et, grâce à son ingéniosité, elle créait un petit champ de blé et obtenait une belle récolte !
Cette histoire nous l'avons tous entendue. A travers ce récit qui vante les mérites du travail, prône l'entraide et la solidarité, les parents emplissaient de saines pensées les cervelles de leurs chères têtes blondes.
Pourrons nous encore la  raconter aux générations suivantes ?
Impossible sans un petit dépoussiérage, un truc dans ce genre peut-être…
La petite poule rousse trouva quelques grains de blé qu'elle décida aussitôt de planter.
Ses amis ayant refusé de venir l'aider, elle gratta la terre, déposa les grains dans le sol, les arrosa et attendit, attendit et attendit encore.      Hélas, rien ne poussa !
Ses amis alors, vinrent en riant lui expliquer que les nouvelles semences ne se ressemaient pas, qu'il n'était plus envisageable, grâce à la modernité et à la science, de se contenter de ressemer d'année en année les mêmes grains de blé puisqu'il existait des graines du futur !
Un jeune coq, tout droit sorti d'une grande école, lui expliqua comment elle irait désormais acheter tous les ans des graines pour son champ, qu'elles lui seraient toujours vendues au meilleur prix, mais que produire de bonnes graines en laboratoire ça a un coup, et qu'on lui achèterait sa récolte selon les prix du marché, mais que, on sait tous combien le marché est instable ! Et que plus jamais elle ne pourrait ressemer les graines de sa propre récolte, car on est plus au moyen âge, et qu'aujourd'hui les semences sont le fruit de la technologie.
La petite poule rousse dut acheter les semences et  pour ce faire, un petit crédit lui fut généreusement accordé. Le blé qui poussa nécessita plus d'eau que l'ancien, quelques pincées d'engrais et une bonne dose de substances aux noms énigmatiques pulvérisées par avion, parce qu'un produit moderne, pensez donc,  ça ne pousse pas comme ça !
Et c'est ainsi que de petits crédits en grosses pulvérisations, notre petite poule rousse entra dans la modernité.

Commentaires

Mimiaud - le 05/04/2016 13:10
Mais la petite poule rousse, inlassablement pour ne pas oublier raconte tous les soirs à ses petits poussins la même histoire. Devenus grands, les nouvelles petites poules rousses,racontent tous les soirs la même histoire à leurs poussins et générations après générations elles n'oublient pas et....
Ed Photos - le 05/04/2016 18:02
Espérons...
Lenina - le 03/03/2016 16:25
Pauvre petite poule rousse ! C'était mieux avant :)
Ed Photos - le 04/03/2016 09:09
Peut-être est-il encore possible de l'aider !

Laisser un commentaire

Pseudo * :
Votre adresse email * (ne sera pas publiée):
Commentaire * :
* Tous les champs sont obligatoires