Ed Photos - Blog de Photographie
article précédent article suivant

Schlumbergera.

Publié le : 09/12/2017

Parlons un peu de schlumbergera !

L'hiver s'est abattu sur nos régions septentrionales, le ciel est devenu gris, les jours sont plus courts et le vent hurle sous les grands arbres. Une épaisse couche de neige recouvre le jardin et les seules plantes accessibles sont dans la maison.


Fragon.
Bon, c'est vrai, j'exagère un peu...


Jasmin d'hiver.
Le pourtour méditerranéen est rarement balayé par le blizzard et le jardin reste bien agréable même en hiver.

Le jasmin jaune, les colchiques, les hellébores et le fragon lui donnent encore des couleurs et le ciel reste, le plus souvent, bien bleu.

 

Décembre fait tout de même revenir dans nos maisons les irremplaçables épicéas ornés de guirlandes, de décorations brillantes, les chocolats et la fausse neige qui sont le décor des fêtes de Noël. Le jardin, lui, sommeille, déserté par les escargots et les promeneurs. Les feuilles des micocouliers recouvrent les allées et les jardiniers amateurs ne bichonnent plus leurs plantes qu'à l'intérieur. Bien qu'il n'existe pas dans l'univers connu de « plante d'intérieur », (les végétaux ne poussant pas spontanément sur le carrelage ni sur les étagères), de nombreuses plantes importées ne pourraient pas survivre aux rigueurs de l'hiver et passent assez agréablement la saison froide dans un coin bien exposé de n'importe quel appartement.


Cyclamen.
D'autres, qui fleurissent naturellement en hiver sous nos latitudes supportent moins bien ce séjour forcé « au chaud ». Combien de cyclamens mourront cette année encore dans l'air desséché des appartements qui les emprisonneront ?

Mais c'est de schlumbergera que je voudrais vous entretenir aujourd'hui.

Malgré leur nom étrange, elles vous sont familières ces plantes dites « grasses », originaires du Brésil qui sont en fait de la famille des cactus. A l'origine, ces « épicactus » poussaient sur le tronc et les branches des arbres de la forêt tropicale. Ceux qui ornent nos intérieurs sont des hybrides. De nombreux croisements ont été réalisés et les plantes ainsi créées offrent, aujourd'hui, une grande variété de formes et de couleurs.

Leur floraison hivernale en fait la star des boutiques de fleurs en décembre !

La floraison commence lorsque les jours raccourcissent. Des boutons se forment au bout des tiges aplaties et la floraison s'étale de décembre à janvier. Ces plantes faciles à vivre, aiment les sols bien drainés, préféreront un mélange légèrement acide, n'aiment pas baigner dans leur eau mais n'aiment pas se dessécher pour autant. Elles passent volontiers l'hiver dans une maison pas trop surchauffée et fleurissent généreusement.

Vous trouverez facilement tous les conseils nécessaires à leur culture et à leur entretien sur un des innombrables sites spécialisés qui fleurissent sur le net.

Mais là, je vais tout de même apporter encore une petite pierre à l'édifice...

Comme je le soulignais au début, il n'y a pas de « plante d'intérieur ». Il n'y a que des organismes vivants que trop d'entre nous ne considèrent pas mieux que les nombreux objets qu'ils achètent, cassent et jettent sans aucun regret peu après.

Les plantes, comme les humains, ont des besoins et des préférences. Elles ont besoin d'un support, terreau, tourbe, terre de bruyère ou autre suivant les cas, elles ont besoin d'eau, plus ou moins suivant les espèces et elles ont toutes des exigences différentes en matière de lumière. Mais pensez bien que vos plantes ont aussi besoin de prendre l'air !

Un séjour en extérieur durant l'été fera leur fera le plus grand bien si vous prenez soin d'éviter le soleil direct sur leurs feuilles comme vous le feriez avec la peau fragile de vos enfants...

Ainsi, votre schlumbergera, passera très bien l'été dans un coin ombragé du jardin et, si l'été est chaud et très sec, que la canicule s'installe, les tiges plates et charnues de votre schlumbergera feront le bonheur des écureuils ! Et si, dès le mois d'octobre, vous l'installez dans votre maison, il vous donnera de très jolies fleurs en hiver, pas plus compliqué que ça !

 

Notez encore un point important.

Si les plantes fleurissent pour notre plus grande joie, elles ne le font pas pour notre bon plaisir. Si la fleur est orientée vers la fenêtre, c'est qu'elle cherche le jour et si vous passez votre temps à la tourner vers vous pour mieux la voir, elle va tomber ! Pour cette raison, sachez que si vous voulez profiter des fleurs de votre schlumbergera, il ne faut en aucun cas déplacer la plante durant toute la floraison. Les fleurs sont fragiles et l'effort qu'elles feraient pour se repositionner après que vous les ayez déplacées leur serait fatal. C'est pour cela que les fleurs du schlumbergera que vous venez d'acheter, tombent généralement dès que vous installez la plante chez vous !

Si j'ai pensé à vous parler de cette plante aujourd'hui, c'est que le schlumbergera est très souvent appelé « cactus de Noël » et que c'est de saison, alors :

Passez de joyeuses fêtes !

Commentaires

Mimiaud - le 20/12/2016 16:43
Coucou, lien entre les articles, y-a-t-il des homoptères dans ton schlumbergera ??
Ed Photos - le 21/12/2016 10:13
Un grand merci à toi, Mimiaud, voilà une très pertinente question qui fait rebondir l'enquête ! J'ai pu voir des homoptères sur un choisya et sur une orchidée mais, et c'est après une longue observation de mon schlumbergera que je peux le dire : je suis au regret de constater qu'aucun homoptère n'est visible ici. Qui saura nous dire s'il existe un "homoptère du schlumbergera" ?
Bob - le 11/12/2016 11:23
Bonjour, Quelle belle et intéressant présentation. Bravo également pour le Blog photo. A bientôt,
Ed Photos - le 12/12/2016 09:26
Merci Bob ! Je fais de mon mieux !

Laisser un commentaire

Pseudo * :
Votre adresse email * (ne sera pas publiée):
Commentaire * :
* Tous les champs sont obligatoires