Ed Photos - Blog de Photographie
article précédent article suivant

Je suis comme vous, je cherche...

Publié le : 09/10/2017

Je suis comme vous, je cherche...

   Cette rubrique concerne tous les sujets de réflexion possibles, identification de plantes, de fleurs, d'insectes, compréhension du comportement animal ou signification de mots. Votre aide y sera la bienvenue, le propos se devra d'être léger et ludique, mais le fond restera, autant que faire se pourra, sérieux et profond.

Parlons champignons.

  En omelette, en cocotte, en accompagnement ou farci, ce légume, qui n'en est pas un, a toujours eu la faveur des cuisiniers, des brebis et des escargots. La cueillette de ce végétal, qui n'en est pas réellement un, fait courir les amateurs et fait retentir dans nos bois de nombreux cris joyeux. Ceux qui rentrent bredouilles, eux ne crient pas et s'en vont au marché. 
 

   Pour les nostalgiques, revoyons nos cours de science... Non animal mais pas tout à fait végétal, le champignon est un « Eucaryote » pluri ou unicellulaire. Pour faire plus simple, c'est un truc qui pousse un peu partout, sur les arbres morts, dans les champignonnières, dans la campagne à n'importe qu'elle saison selon l'espèce et si le temps s'y prête et enfin, dans les bois, en automne, pour les plus célèbres et les plus recherchés.

   Ils sont composés d'un pied et d'un chapeau, sont à lamelles ou à tubes, colorés ou non, et surtout comestibles ou pas.

   Comme la plupart des gens, j'ai vu et mangé des champignons. Mais ouvrir une boite de champignons de Paris ou acheter des cèpes au marché, n'a rien a voir avec la cueillette...

Ne cueillez jamais sans savoir, ne mangez jamais sans être certain...

 

Ce bref préambule pour arriver à mon propos du jour. J'ai trouvé, il y a quelques jours, un drôle de petit champignon dans le jardin. Tout seul, il ne représente pas une grosse récolte, mais j'aimerais bien savoir qui il est !
Première observation faite le 02. 10. 2016 vers 13 h.   Le chapeau mesure environ 4,5 cm de diamètre.

 

À première vue, cela pourrait être une vesse de loup, un lépiote, un champignon de Paris sauvage, ou tout autre chose, je ne sais pas encore. Cet énigmatique locataire pousse à l'ombre, dans un sol calcaire et il a pointé le bout de son nez juste après un très gros orage qui a mis fin à la longue période de grande sécheresse de cet été. Observation faite le 04. 10. 2016 à 10 h. Le chapeau mesure près de 5 cm.

 

Sa blancheur de « bébé » n'est plus. Il a pris une jolie couleur, notre petit champignon anonyme !
Le chapeau s'est aplati, le centre se creuse légèrement, il est plus beige à présent, mais, pour moi, il n'est toujours pas identifiable.
Observation faite le 07. 10. 2016 vers 9 h 15. Le chapeau mesure toujours 6 cm de diamètre.
 

Un petit miroir glissé sous le chapeau m'a permis de voir de jolies lamelles brunes, mais le mystère reste entier.
Observation faite le 09. 10. 2016 vers 10 h.

 

Aujourd'hui, mon champignon mystérieux est bien différent. Ternie la blancheur juvénile, enfuie la rondeur ! Son chapeau bruni et ridé se recroqueville et je ne sais toujours pas comment il se nomme... Observation faite le 12. 10. 2016 vers 14 h.

 
 
 
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Marie Claire 03 - le 25/10/2017 10:40
coucou Edith Ton champignon ressemble au rosé des prés (le problème est que le rosé ne pousse que dans les prés après le passage des vaches...les bouses sont leur engrais préféré).
Ed Photos - le 26/10/2017 14:14
Le mystère reste donc entier...
Christian - le 31/10/2016 15:14
on a hâte de savoir

Laisser un commentaire

Pseudo * :
Votre adresse email * (ne sera pas publiée):
Commentaire * :
* Tous les champs sont obligatoires